Nabil Fekir : la renaissance après la grave blessure

Le 4 septembre 2015, le destin jouait un bien vilain tour à Nabil Fekir. Pour sa première titularisation sous le maillot de l’équipe de France, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais cédait sa place sur blessure au bout de seulement 13 minutes de jeu. Bilan : rupture des ligaments croisés. Fekir va manquer quasiment toute la saison 2015-2016 et passe à côté de l’Euro 2016. Depuis, sa renaissance a été spectaculaire.

Lorsque Didier Deschamps décide de titulariser Nabil Fekir en ce soir de septembre au Portugal, l’attaquant lyonnais est en pleine bourre. Il sort de sa première saison dans la peau d’un titulaire indiscutable avec l’OL. Son duo avec Alexandre Lacazette est un cauchemar pour les défenses adverses. En Bleu aussi, Fekir s’éclate. Au mois de juin 2015, son entrée en jeu marque le début de la renaissance de l’Equipe de France face à la Belgique (défaite 4-3).

Malheureusement, en ce soir de septembre, le verdict est sans appel : rupture des ligaments croisés, indisponibilité pour les six prochains mois de compétition. Blessé le 4 septembre 2015, Fekir revient à la compétition le 8 avril 2016 à l’occasion d’un déplacement à Montpellier. Certains se prennent à rêver d’un retour au premier plan et d’une participation à l’Euro 2016 avec les Bleus. Il n’en sera rien, Nabil Fekir est encore trop loin de son meilleur niveau.

Le difficile retour au très haut niveau…

On se dit alors que c’est un mal pour un bien. Loin des projecteurs, Fekir a le temps de se préparer au mieux pour la saison 2016-2017. Là encore, tout ne se passe pas aussi bien que prévu. En son absence, Bruno Genesio a installé un système en 4-3-3 avec l’évidence Alexandre Lacazette en pointe. Fekir, très à l’aise dans un système à deux pointes, trouve difficilement sa place dans ce contexte. Il lui faut se décaler dans le couloir pour trouver du temps de jeu, un poste auquel il est moins à l’aise. L’entraineur lyonnais a d’ailleurs admis son erreur quant au positionnement de son joueur :

« Moi, mon erreur a été de le faire jouer sur un côté. On a reconnu les choses. »

Malgré une saison pas forcément incroyable, Fekir boucle tout de même l’exercice 2016-2017 avec 14 buts et 12 passes décisives toutes compétitions confondues. Mais le retour du grand Nabil Fekir, le grand public le verra au début de la saison suivante.

Affûté, capitaine, champion du monde

A la reprise de l’entrainement, on aperçoit un Fekir affûté. Visiblement délesté de quelques kilos en trop, Fekir fait preuve d’une très grande détermination pour revenir au plus haut niveau. A tel point que Genesio lui confie même le brassard de capitaine de l’Olympique Lyonnais. Fekir récupère son poste de deuxième attaquant aux côtés du nouveau venu Mariano Diaz et il récupère aussi son football.

Le début de saison de Nabil est tonitruant. 2 buts en ouverture du championnat face à Strasbourg, une passe décisive face à Rennes à la journée suivant et un nouveau but face à Bordeaux. 3 journées et Fekir est déjà impliqué sur 4 buts de l’OL. Le rythme ne va pas baisser de l’année, Fekir ne manquera qu’un mois de compétition sur blessure. Il boucle la saison avec 23 buts et 8 passes décisives. Il est surtout le grand bonhomme d’un Olympique Lyonnais qui termine la saison à la 3ème place du championnat et va donc retrouver la très prestigieuse Ligue des Champions.

Cerise sur le gâteau et preuve du retour du grand Nabil Fekir après sa grave blessure, le capitaine lyonnais est sélectionné par Didier Deschamps pour disputer la Coupe du Monde 2018. En balance avec Dimitri Payet pour le poste de meneur de jeu remplaçant, Fekir profite de la blessure de Payet pour entrer dans le groupe au meilleur moment. Titulaire, il marque lors du premier match de préparation face à l’Irlande. Lors de la compétition, il ne figure jamais dans le onze de départ mais il entre en jeu lors de six des sept rencontres que disputent les Bleus dans la compétition. Notamment en finale, où il dispute les 10 dernières minutes. Et il devient évidemment champion du monde (comment ça fait plaisir de l’écrire).

Le flop du mercato 2018

Avec de telles performances et un tel retour au premier plan, Fekir est à l’été 2018 un de ceux dont on parle le plus dans la rubrique mercato. Son transfert à Liverpool est le feuilleton du début de l’été. Tout parait bouclé avant même le début de la Coupe du Monde. Nabil Fekir va rejoindre le finaliste de la Ligue des Champions et va évoluer aux côtés de Mo Salah, Roberto Firmino et Sadio Mané.

Mais le transfert n’aboutit pas. Au moment de la visite médical, les dirigeants des Reds tentent de faire baisser l’indemnité de transfert sur laquelle les deux clubs s’étaient initialement mis d’accord. La raison ? Le mode d’opération choisi à l’époque pour le genou de Fekir ferait porter un risque important de rechute pour le joueur. Et le club anglais n’aurait alors pas souhaité prendre le risque de dépenser une somme trop importante.

Nabil Fekir repart donc pour une nouvelle saison à l’OL en 2018-2019. Une saison que l’on va espérer couronnée de succès en championnat et en Ligue des Champions (où Fekir a déjà marqué les esprits avec un but et une prestation incroyable sur la pelouse de Manchester City).

On va surtout espérer pour Fekir, l’OL et l’Equipe de France que les dirigeants de Liverpool vont bien regretter de ne pas avoir boucler le transfert. Parce qu’un Nabil Fekir en forme est un des tout meilleurs joueurs du monde. Et on ne voudrait pas être privé du bonheur de le voir évoluer sur les terrains !

Crédit photo à la Une : Кирилл Венедиктов, soccer.ru